Nouvelles recettes

Le projet de loi de la ville de New York exigerait des repas plus sains pour les enfants de la restauration rapide

Le projet de loi de la ville de New York exigerait des repas plus sains pour les enfants de la restauration rapide


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En vertu de cette loi, les repas de restauration rapide fournis avec des jouets devraient contenir moins de calories et moins de matières grasses et de sodium.

Wikimedia Commons : McDonalds

Les pépites de poulet ne le couperont plus, dit NYC.

Dans un effort pour lutter contre l'obésité infantile, la ville de New York proposera un nouveau projet de loi qui obligerait les chaînes de restauration rapide à proposer des repas plus sains pour les enfants. Si le projet de loi est approuvé, tout repas fourni avec un jouet contiendra moins de calories provenant du sodium et gras, ainsi que moins de calories dans l'ensemble. Dans le cadre du projet de loi « Healthy Happy Meals », chaque repas pour enfants serait accompagné d'une portion de fruits et légumes.

Pour prouver leur point de vue, les législateurs ont consulté des chercheurs du Langone Medical Center de l'Université de New York pour évaluer les effets que des repas pour enfants plus sains auraient sur les jeunes de New York. Les résultats? En moyenne, les enfants consomment 600 calories dans les fast-foods en une seule fois, dont 36 % proviennent des matières grasses. Avec la facture, les enfants consommeraient en moyenne 9 % moins de calories et 10 % moins de calories provenant des matières grasses.

"C'est un montant plutôt faible par rapport à la gravité du problème d'obésité du pays", Marie Bragg du NYU Langone Medical Center a déclaré à Fox News. "Nous sommes à un point où nous devons déplacer l'aiguille et nous devons le faire avec des politiques comme celle-ci."


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants similaire de Wendy's comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants similaire de Wendy's comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants Wendy's similaire comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites et de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants similaire de Wendy's comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente un projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants similaire de Wendy's comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous nous assurons que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. Mais le lait au chocolat fait 130 calories, le cheeseburger 300 les frites 110 et les tranches 15 — pour un total de 555 calories.

Un repas pour enfants similaire de Wendy's comprend une boîte de jus pour 90 calories, des frites pour 220 calories, un cheeseburger pour 290 calories et des tranches de pomme pour 40 calories - pour un total de 640 calories.

Et comme pour Burger King, leur repas pour enfants comprend un cheeseburger pour 280 calories, du lait sans gras pour 90 calories, des tranches de pomme pour 30 calories et des frites pour 190 calories – pour un total de 590 calories.

Les parents qui ont parlé à CBS 2 étaient plus satisfaits de leurs options plus saines et aimeraient que la législation fasse un pas de plus.

"Je suis contente qu'ils mettent des fruits maintenant", a déclaré une femme.

"Beaucoup d'enfants ne sont pas conscients de ce qu'ils mettent dans leur corps, puis ils deviennent lourds puis lents, puis quand ils vont à l'école, ils ne mangent pas ce qu'il faut", a déclaré parent Pernell Vassell.

Les restaurants qui ne respecteraient pas le projet de loi se verraient infliger des amendes.

Selon un rapport de la Federal Trade Commission de 2012, l'industrie de la restauration rapide a dépensé plus de 714 millions de dollars en 2009 en publicité pour les enfants, dont près de la moitié en jouets.


Le conseiller municipal présente le projet de loi « Happy Meal sain » pour interdire les jouets dans certains repas pour enfants

NEW YORK (CBSNew York) — Les parents avec de jeunes enfants savent très bien à quel point ce jouet avec le jouet avec le repas des enfants peut être séduisant dans un restaurant de restauration rapide.

Mais comme l'a rapporté Alice Gainer de CBS 2, une nouvelle législation en cours d'introduction au conseil municipal de New York éliminerait le jouet des repas trop caloriques.

Les Happy Meals sont venus avec toutes sortes de jouets différents au fil des ans, des voitures Hot Wheels aux articles Barbie et à l'équipement Kung Fu Panda.

Mais certains législateurs estiment que les jouets incitent les enfants à commander un repas malsain.

"Je me souviens, quand j'étais enfant, d'avoir harcelé ma mère parce que je voulais ce jouet", a déclaré le conseiller municipal Ben Kallos (D-5e). Le conseiller municipal a déclaré qu'il avait supplié des Happy Meals pour les jouets, même s'il avait été élevé dans un foyer casher et ne pouvait pas manger la nourriture, a rapporté Rich Lamb de WCBS 880.

Kallos a maintenant présenté un projet de loi jeudi qui mettrait fin à l'ajout de jouets dans les repas des enfants qui sont souvent malsains.

La mesure, baptisée "Happy Meals sains", interdirait aux restaurants de restauration rapide d'offrir des jouets gratuits et d'autres incitations avec les repas pour enfants, comme un Happy Meal McDonald's, si la nourriture dans le repas des enfants en contient plus. plus de 500 calories et plus de 600 milligrammes de sodium.

« Nous essayons de nous assurer que tout repas heureux est un repas sain et heureux, et nous veillons à ce que toutes les incitations, qu'il s'agisse de jouets ou de quoi que ce soit d'autre, soient liées à des choix de repas sains et à une alimentation saine », a déclaré Kallos.

Cela nécessiterait également l'inclusion d'un fruit, d'un légume ou d'une portion de grains entiers.

“On estime qu'un quart des repas d'un enfant provient de restaurants ou de fast-foods. Ceux-ci pourraient être des calories saines », a déclaré Kallos dans un communiqué. « Il est déjà assez difficile pour les parents de donner à leurs enfants des aliments sains sans que l'industrie de la restauration rapide dépense des centaines de millions de dollars par an en publicité pour les enfants et près de la moitié de cette somme en jouets.

Le conseiller municipal Corey Johnson (D-3e), l'un des co-parrains du projet de loi, a déclaré qu'il était important d'apprendre aux enfants à faire des choix nutritifs.

"Les repas des enfants dans les fast-foods sont souvent malsains, mais ils sont accompagnés d'un jouet", a déclaré Johnson, qui préside également le Comité de la santé du Conseil, dans un communiqué. « Nous ne devrions pas encourager les aliments malsains lorsque les enfants ne sont pas prêts à faire des choix sains. »

"Pendant trop longtemps, les chaînes de restauration rapide telles que Wendy's et Burger King ont utilisé des cadeaux de jouets pour attirer les enfants vers des repas de cheeseburgers, de frites, de sodas et d'autres repas de mauvaise qualité nutritionnelle", a déclaré le Center for Science. dans l'intérêt public Directeur de la politique nutritionnelle Margo Wooten. “C'est une pratique qui vise à exploiter l'immaturité cognitive des enfants et à compliquer le travail des parents. Et plus de 95 % des repas pour enfants dans les grandes chaînes de restaurants sont malsains.”

Les Happy Meals sont devenus un peu plus sains au fil des ans. Au lieu de shakes et de sodas, ils ont du lait au chocolat sans gras et aussi des tranches de pomme. But the chocolate milk is 130 calories, the cheeseburger is 300 the fries 110 and the slices 15 — for a total of 555 calories.

A similar Wendy’s Kids’ Meal includes a juice box for 90 calories, fries for 220 calories, a cheeseburger for 290 calories, and apple slices for 40 calories – for a total of 640 calories.

And as for Burger King, their Kids’ Meal includes a cheeseburger for 280 calories, fat free milk for 90 calories, apple slices for 30 calories, and fries for 190 calories – for a total of 590 calories.

Parents who spoke to CBS 2 were happier with their healthier options, and would like to see it taken a step further with the legislation.

“I’m glad that they put fruit now,” one woman said.

“A lot of kids aren’t conscious of what they’re putting into their body, and then they become heavy and then slow, and then when they go to school, they’re not eating the right thing,” said parent Pernell Vassell.

Restaurants that failed to comply with the bill would be issued fines.

According to a 2012 Federal Trade Commission report, the fast food industry spent over $714 million in 2009 on advertising to children, with nearly half on toys.


City Councilman Introduces ‘Healthy Happy Meal’ Bill To Ban Toys In Certain Kids’ Meals

NEW YORK (CBSNew York) — Parents with small children know all too well how alluring that toy with the toy with the kids’ meal can be at a fast food restaurant.

But as CBS 2’s Alice Gainer reported, new legislation being introduced in the New York City Council would take the toy out of meals with too many calories.

Happy Meals have come with all sorts of different toys over the years, from Hot Wheels cars to Barbie items and Kung Fu Panda gear.

But some lawmakers feel the toys are giving kids an incentive to order an unhealthy meal.

“I remember, as a kid, pestering my mother because I wanted that toy,” said City Councilman Ben Kallos (D-5th). The councilman said he begged for Happy Meals for the toys even though he was brought up in a kosher household and could not eat the food, WCBS 880’s Rich Lamb reported.

Kallos has now introduced a bill Thursday that would put an end to putting toys in kids’ meals that are often unhealthy.

The measure, dubbed “Healthy Happy Meals,” would ban fast food restaurants from offering free toys and other incentives with kids’ meals, like a McDonald’s Happy Meal, if the food in the children’s meal contains more than 500 calories and more than 600 milligrams of sodium.

“We’re trying to make sure that any happy meal is a healthy happy meal, and making sure that any incentives, be they toys or anything else, are tied to healthy meal choices and healthy eating,” Kallos said.

It would also require the inclusion of a fruit, a vegetable or a whole grain serving.

“An estimated one-fourth of a child’s meals come from restaurants or fast food places. These could be healthy calories,” Kallos said in a statement. “It is difficult enough for parents to give their children healthy food without the fast food industry spending hundreds of million dollars per year advertising to children and nearly half of that on toys.”

Councilman Corey Johnson (D-3rd), one of the co-sponsors of the bill, said it’s important to teach kids to make nutritious choices.

“Children’s meals at fast food restaurants are often unhealthy, yet they come with a toy,” Johnson, who also chairs the Council’s Committee on Health, said in a statement. “We should not be incentivizing unhealthy food when kids are not ready to make healthy choices.”

“For far too long, fast-food chains such as Wendy’s and Burger King have been using toy giveaways to lure children to meals of cheeseburgers, French fries, and sodas and other meals of poor nutritional quality,” said Center for Science in the Public Interest Nutrition Policy Director Margo Wooten. “This is a practice that is meant to exploit the cognitive immaturity of children and make parents’ job harder. And over 95 percent of kids’ meals at the top chain restaurants are unhealthy.”

Happy Meals have gotten a bit healthier over the years. Instead of shakes and soda, they have fat free chocolate milk and also apple slices. But the chocolate milk is 130 calories, the cheeseburger is 300 the fries 110 and the slices 15 — for a total of 555 calories.

A similar Wendy’s Kids’ Meal includes a juice box for 90 calories, fries for 220 calories, a cheeseburger for 290 calories, and apple slices for 40 calories – for a total of 640 calories.

And as for Burger King, their Kids’ Meal includes a cheeseburger for 280 calories, fat free milk for 90 calories, apple slices for 30 calories, and fries for 190 calories – for a total of 590 calories.

Parents who spoke to CBS 2 were happier with their healthier options, and would like to see it taken a step further with the legislation.

“I’m glad that they put fruit now,” one woman said.

“A lot of kids aren’t conscious of what they’re putting into their body, and then they become heavy and then slow, and then when they go to school, they’re not eating the right thing,” said parent Pernell Vassell.

Restaurants that failed to comply with the bill would be issued fines.

According to a 2012 Federal Trade Commission report, the fast food industry spent over $714 million in 2009 on advertising to children, with nearly half on toys.


City Councilman Introduces ‘Healthy Happy Meal’ Bill To Ban Toys In Certain Kids’ Meals

NEW YORK (CBSNew York) — Parents with small children know all too well how alluring that toy with the toy with the kids’ meal can be at a fast food restaurant.

But as CBS 2’s Alice Gainer reported, new legislation being introduced in the New York City Council would take the toy out of meals with too many calories.

Happy Meals have come with all sorts of different toys over the years, from Hot Wheels cars to Barbie items and Kung Fu Panda gear.

But some lawmakers feel the toys are giving kids an incentive to order an unhealthy meal.

“I remember, as a kid, pestering my mother because I wanted that toy,” said City Councilman Ben Kallos (D-5th). The councilman said he begged for Happy Meals for the toys even though he was brought up in a kosher household and could not eat the food, WCBS 880’s Rich Lamb reported.

Kallos has now introduced a bill Thursday that would put an end to putting toys in kids’ meals that are often unhealthy.

The measure, dubbed “Healthy Happy Meals,” would ban fast food restaurants from offering free toys and other incentives with kids’ meals, like a McDonald’s Happy Meal, if the food in the children’s meal contains more than 500 calories and more than 600 milligrams of sodium.

“We’re trying to make sure that any happy meal is a healthy happy meal, and making sure that any incentives, be they toys or anything else, are tied to healthy meal choices and healthy eating,” Kallos said.

It would also require the inclusion of a fruit, a vegetable or a whole grain serving.

“An estimated one-fourth of a child’s meals come from restaurants or fast food places. These could be healthy calories,” Kallos said in a statement. “It is difficult enough for parents to give their children healthy food without the fast food industry spending hundreds of million dollars per year advertising to children and nearly half of that on toys.”

Councilman Corey Johnson (D-3rd), one of the co-sponsors of the bill, said it’s important to teach kids to make nutritious choices.

“Children’s meals at fast food restaurants are often unhealthy, yet they come with a toy,” Johnson, who also chairs the Council’s Committee on Health, said in a statement. “We should not be incentivizing unhealthy food when kids are not ready to make healthy choices.”

“For far too long, fast-food chains such as Wendy’s and Burger King have been using toy giveaways to lure children to meals of cheeseburgers, French fries, and sodas and other meals of poor nutritional quality,” said Center for Science in the Public Interest Nutrition Policy Director Margo Wooten. “This is a practice that is meant to exploit the cognitive immaturity of children and make parents’ job harder. And over 95 percent of kids’ meals at the top chain restaurants are unhealthy.”

Happy Meals have gotten a bit healthier over the years. Instead of shakes and soda, they have fat free chocolate milk and also apple slices. But the chocolate milk is 130 calories, the cheeseburger is 300 the fries 110 and the slices 15 — for a total of 555 calories.

A similar Wendy’s Kids’ Meal includes a juice box for 90 calories, fries for 220 calories, a cheeseburger for 290 calories, and apple slices for 40 calories – for a total of 640 calories.

And as for Burger King, their Kids’ Meal includes a cheeseburger for 280 calories, fat free milk for 90 calories, apple slices for 30 calories, and fries for 190 calories – for a total of 590 calories.

Parents who spoke to CBS 2 were happier with their healthier options, and would like to see it taken a step further with the legislation.

“I’m glad that they put fruit now,” one woman said.

“A lot of kids aren’t conscious of what they’re putting into their body, and then they become heavy and then slow, and then when they go to school, they’re not eating the right thing,” said parent Pernell Vassell.

Restaurants that failed to comply with the bill would be issued fines.

According to a 2012 Federal Trade Commission report, the fast food industry spent over $714 million in 2009 on advertising to children, with nearly half on toys.


City Councilman Introduces ‘Healthy Happy Meal’ Bill To Ban Toys In Certain Kids’ Meals

NEW YORK (CBSNew York) — Parents with small children know all too well how alluring that toy with the toy with the kids’ meal can be at a fast food restaurant.

But as CBS 2’s Alice Gainer reported, new legislation being introduced in the New York City Council would take the toy out of meals with too many calories.

Happy Meals have come with all sorts of different toys over the years, from Hot Wheels cars to Barbie items and Kung Fu Panda gear.

But some lawmakers feel the toys are giving kids an incentive to order an unhealthy meal.

“I remember, as a kid, pestering my mother because I wanted that toy,” said City Councilman Ben Kallos (D-5th). The councilman said he begged for Happy Meals for the toys even though he was brought up in a kosher household and could not eat the food, WCBS 880’s Rich Lamb reported.

Kallos has now introduced a bill Thursday that would put an end to putting toys in kids’ meals that are often unhealthy.

The measure, dubbed “Healthy Happy Meals,” would ban fast food restaurants from offering free toys and other incentives with kids’ meals, like a McDonald’s Happy Meal, if the food in the children’s meal contains more than 500 calories and more than 600 milligrams of sodium.

“We’re trying to make sure that any happy meal is a healthy happy meal, and making sure that any incentives, be they toys or anything else, are tied to healthy meal choices and healthy eating,” Kallos said.

It would also require the inclusion of a fruit, a vegetable or a whole grain serving.

“An estimated one-fourth of a child’s meals come from restaurants or fast food places. These could be healthy calories,” Kallos said in a statement. “It is difficult enough for parents to give their children healthy food without the fast food industry spending hundreds of million dollars per year advertising to children and nearly half of that on toys.”

Councilman Corey Johnson (D-3rd), one of the co-sponsors of the bill, said it’s important to teach kids to make nutritious choices.

“Children’s meals at fast food restaurants are often unhealthy, yet they come with a toy,” Johnson, who also chairs the Council’s Committee on Health, said in a statement. “We should not be incentivizing unhealthy food when kids are not ready to make healthy choices.”

“For far too long, fast-food chains such as Wendy’s and Burger King have been using toy giveaways to lure children to meals of cheeseburgers, French fries, and sodas and other meals of poor nutritional quality,” said Center for Science in the Public Interest Nutrition Policy Director Margo Wooten. “This is a practice that is meant to exploit the cognitive immaturity of children and make parents’ job harder. And over 95 percent of kids’ meals at the top chain restaurants are unhealthy.”

Happy Meals have gotten a bit healthier over the years. Instead of shakes and soda, they have fat free chocolate milk and also apple slices. But the chocolate milk is 130 calories, the cheeseburger is 300 the fries 110 and the slices 15 — for a total of 555 calories.

A similar Wendy’s Kids’ Meal includes a juice box for 90 calories, fries for 220 calories, a cheeseburger for 290 calories, and apple slices for 40 calories – for a total of 640 calories.

And as for Burger King, their Kids’ Meal includes a cheeseburger for 280 calories, fat free milk for 90 calories, apple slices for 30 calories, and fries for 190 calories – for a total of 590 calories.

Parents who spoke to CBS 2 were happier with their healthier options, and would like to see it taken a step further with the legislation.

“I’m glad that they put fruit now,” one woman said.

“A lot of kids aren’t conscious of what they’re putting into their body, and then they become heavy and then slow, and then when they go to school, they’re not eating the right thing,” said parent Pernell Vassell.

Restaurants that failed to comply with the bill would be issued fines.

According to a 2012 Federal Trade Commission report, the fast food industry spent over $714 million in 2009 on advertising to children, with nearly half on toys.


Voir la vidéo: NEW YORKIN MATKA ELLI (Mai 2022).